Un festival lumineux et un vif succès – nos chaleureux remerciement à tous les acteurs du festival:

Les artistes • les sponsors et partenaires • les exposants • les bénévoles • le comité du festival

Le rendez-vous est pris pour la prochaine édition en octobre 2016 !

Merci aux photographes officiels du festival: Carla Rees, Dominique Blanchard et Philippe Dufeutrelle !

télécharger photos: cliquer ici

 Affiche

Le festival en chiffres

Nombres de places occupées: environ 2’700

Nombre d’abonnements: 294

  • abos jeudi: 68
  • abos vendredi: 171
  • abos samedi: 23
  • abo dimanche: 229

Nombre de personnes ayant acheté un abonnement ou un billet de concert: environ 1’300

Article dans “La Côte” du lundi 6 octobre 2014:

Durant quatre jours, cette manifestation a mis à l’honneur cet instrument que détestait le génie autrichien.

Dans son éditorial, Carole Reuge, présidente et directrice du Flûte Festival raconte que Mozart avait en aversion la flûte, un instrument qu’il “ne pouvait souffrir” . Le génie autrichien aurait peut-être changé d’avis s’il avait croisé Carole Reuge, flûtiste toute menue, mais opiniâtre, qui s’est mise en tête de créer ce premier rendez-vous à Gland.

Elle a réussi son pari: ce premier festival a rencontré un très beau succès populaire. A tel point que l’organisatrice aussi fatiguée que radieuse, dimanche soir, ambitionne déjà une deuxième édition dans deux ans. Tant les chiffres – le budget de 168 000 francs est parfaitement tenu – que la demande du public et des musiciens sont des arguments qui plaident en sa faveur. “Je suis très contente, c’est incroyable l’énergie que ce festival a dégagé. J’avais une vision claire et précise devant mes yeux, c’est comme s’il fallait construire une machine, j’avais les pièces mais je ne savais pas si la machine allait fonctionner et cela a été le cas.”

Aucun problème n’est à signaler et les horaires des concerts ont été respectés. “Nous avons vécu des concerts mémorables. Vendredi soir, au temple, avec l’Ensemble baroque du Léman dirigé par Barthold Kuijken, le plus beau flûtiste du monde. Quand il joue le monde s’arrête. A 80 ans, Maxence Larrieu détient une forme technique impressionnante. Et ce soir, pour le concert de clôture, nous affichons complet, ce matin, il y avait 150 personnes à la répétition générale.”

Un millier de spectateurs

Chaque soir, quelque 200 personnes ont assisté aux concerts. “Je pense que nous avons vendu (y compris les invitations pour les musiciens) environ 2000 billets, ainsi que 300 abonnements.”

Comment expliquer ce succès? Sophie Dufeutrelle, compositeur de “Aurore” qui était donné en première mondiale hier pour le concert de clôture, estime que le festival dispose d’une ligne artistique. “Des conventions sur la flûte ont bien lieu mais tout tourne autour de cet instrument. Ici, la programmation est plus ouverte. Le festival a accueilli des musiciens de toute l’Europe. Il y a une ambiance incroyable, l’accueil est généreux. Tout cela a été extrêmement bien pensé.”

Avec une programmation riche et variée autour de la flûte,  la direction artistique entend proposer un événement de qualité pour satisfaire autant l’amateur que le professionnel.