photo Bartholk Kuijken ©Dany Neirynck

Concert (avec l’Ensemble Baroque du Léman)

Vendredi 3 octobre 2014 – 20h30 – Temple de Gland – RESERVATION OBLIGATOIRE

Programme

  • Carl Philipp Emmanuel Bach – Symphonie en mi mineur Wq 177 pour cordes et basse continue (1756)
    • Allegro assai – Andante moderato – Allegro
  • C.P.E. Bach: Concerto en ré mineur Wq 23 pour clavecin et cordes (1748)
    • Allegro – Poco andante – Allegro assai
  • Johann Christian Bach: Concerto pour flûte, cordes et basse continue en ré majeur (1768)
    • Allegro con brio – Larghetto – Rondeaux Allegretto

    Acheter billetAcheter abonnement

Barthold Kuijken, traverso et direction

Barthold Kuijken est né en 1949; il a grandi dans un environnement où la musique tenait déjà beaucoup de place: deux de ses frères aînés étudiaient la musique et étaient passionnés de musique ancienne. A son tour il a commencé des études de flûte traversière à Bruges et les a poursuivies aux Conservatoires de Bruxelles et de La Haye; pendant ce temps il jouait la musique ancienne le plus souvent à la flûte à bec.
Par une heureuse coïncidence il a pu trouver une excellente flûte traversière baroque originale. A l’aide de celle-ci, et en étudiant d’autres instruments conservés dans de nombreux musées et collections privées, ainsi qu’en consultant les sources écrites des 17ième et 18ième  siècles, il s’est spécialisé en autodidacte dans l’interprétation de la musique ancienne sur instruments originaux. Comme flûtiste “moderne” il a participé très souvent aux concerts d’avant-garde de l’ensemble “Musiques nouvelles” de Bruxelles.
Bientôt il a commencé à jouer avec ses frères Wieland (viole de gambe et violoncelle) et Sigiswald (violon), avec Paul Dombrecht (hautbois baroque), René Jacobs (contreténor) et les clavecinistes Robert Kohnen et Gustav Leonhardt, plus récemment également Bob van Asperen et Ewald Demeyere. Il est flûtiste dans l’orchestre baroque “La petite Bande” et donne des concerts de musique de chambre partout dans le monde.

Depuis 1986 il s’intéresse de plus en plus à la direction d’orchestre (enregistrements de la “Gran partita” de Mozart, de suites concertantes de J.S. et J.L. Bach, Handel et Telemann). Comme flûtiste il a enregistré beaucoup d’oeuvres-clés du répertoire baroque et classique: Fantaisies, Sonates, Trios et Quatuors de Telemann, Suites de Boismortier, Couperin, Hotteterre et Montéclair, Sonates de Leclair, J.S. et C.P.E. Bach, Haendel et plusieurs auteurs italiens, un programme de pièces pour flûte seule (J.S. et C.P.E. Bach, Hotteterre, Fischer, Weiss, Vivaldi), Duos de W.F. Bach, Trios et Quatuors de Devienne, Haydn et Mozart, concertos de Bach, Vivaldi, Boismortier, Stamitz, Richter, Haydn/Hofmann et Mozart, un récital de musique romantique pour flûte et fortepiano (avec Luc Devos): Schubert, Hummel, F.X. Mozart, Mendelssohn, ainsi que les oeuvres pour flûte de Debussy (Trio et Syrinx), pour les labels Accent, BMG, Harmonia Mundi, Sony classical, Arcana, Atma, Opus 111. Il est souvent demandé comme membre du jury dans les concours internationaux ou pour des masterclass de musique ancienne.
Chez Breitkopf & Härtel, il publie une nouvelle édition critique (Urtext) et commentée de l’oeuvre pour flûte de J.S. Bach. Il est professeur de flûte baroque aux Conservatoires Royaux de Bruxelles et de La Haye, où il a formé un grand nombre d’excellents jeunes flûtistes. En 2007 il obtint le premier doctorat en musique en Belgique (VUB – université libre néerlandophone de Bruxelles). Le titre de sa dissertation était : The Notation is not the Music – Reflections on more than 40 years’ intensive practice of Early Music.

Ewald Demeyere, clavecin

Ewald Demeyere a étudié au Conservatoire Royal d’Anvers (Koninklijk Muziekconservatorium Antwerpen) où il a obtenu, outre les premiers prix de solfège, d’harmonie écrite et pratique, de contrepoint et de fugue, un master en clavecin chez Jos van Immerseel. 
Dès la fin de ses études en 1997, il est engagé au Koninklijk Conservatorium Antwerpen comme professeur d’harmonie, contrepoint et fugue. En 2002, il succède à Jos van Immerseel et y enseigne le clavecin sur le célèbre clavecin de Joannes Daniel Dulcken (1747) du musée du Vleeshuis.
Dans le domaine de la musique de chambre, il travaille notamment avec Barthold, Sigiswald et Wieland Kuijken ainsi qu’avec Paul Dombrecht.
Pendant de nombreuses années, Ewald Demeyere fut membre de La Petite Bande (Sigiswald Kuijken) et d’Il Fondamento (Paul Dombrecht).
En juillet 2004 il a été l’invité d’honneur du Festival Musica Antiqua de Bruges.
Ewald Demeyere a participé à de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision.
Il compte parmi ses disques en solo ou musique de chambre Tears (Challenge Classics), 18th-Century Flemish Harpsichord Music (enregistré sur le Dulcken 1747 ; Challenge Classics), Pièces de Clavecin  de Joseph-Hector Fiocco (ACCENT), J. S. Bach – The Young Virtuoso (ACCENT), Sonatas & Fugues de Wilhelm Friedemann Bach (ACCENT), Sonatas de Domenico Scarlatti (ACCENT), Eight Keyboard Sonatas de Thomas Augustine Arne, Flute sonatas de Johann Sebastian Bach (avec Barthold Kuijken ; ACCENT),  The Sonatas for Flute and B.C. de Carl Philipp Emanuel Bach (avec Barthold Kuijken ; ACCENT), ainsi que Flute Sonatas by the Bach Sons (avec Barthold Kuijken ; ACCENT).
Il a fondé en 2007 l’orchestre baroque Bach Concentus (www.bachconcentus.be), qui se produit régulièrement en Belgique, Italie et Espagne. Bach Concentus a réalisé à ce jour trois enregistrement chez ACCENT : un double CD consacré à des ouvertures de Johann Bernhard Bach et Georg Philipp Telemann (mars 2008), un CD intitulé La Bouffonne dédié entièrement à Georg Philipp Telemann et comprenant des suites orchestrales inspirées de la commedia dell’arte et deux cantates profanes interprétées par la soprano Dorothee Mields (janvier 2010), et Symphonies by the Bach Sons (avril 2012) qui a été couronné par le prestigieux Choc de Classica.
Ewald Demeyere a obtenu en 2009 le titre de Docteur en Arts à l’Université d’Anvers et l’Artesis Hogeschool Antwerpen (Associatiefaculteit Kunsten) pour sa thèse A Contextual, Text-Critical Analysis of Johann Sebastian Bach’s Art of Fugue – Reflections on Performance Practice and Text-Critical Analysis, and the interaction between them.
Son livre Johann Sebastian Bach’s Art of Fugue – Performance Practice based on German Eighteenth-Century Theory a été édité en 2013 par les Presses Universitaires de Louvain (Leuven).

Ensemble Baroque du Léman

Depuis sa création, L’Ensemble Baroque du Léman (EBL) séduit, par la qualité et la générosité de ses interprétations, le coeur du public et de la critique. Il fait à présent partie des groupes de musique ancienne les plus demandés du bassin lémanique.
Fondé en 2001, l’EBL est un ensemble à géométrie variable qui encourage le talent des musiciens du bassin lémanique partageant une passion commune pour la musique ancienne. Une de ses priorités est d’engager les talents locaux, musiciens suisses ou étrangers vivants en Suisse. Il a aussi pour mission de permettre à de jeunes musiciens terminant leurs études ou ayant terminé leurs études au Centre de Musique Ancienne de Genève ou de la HEM de Lausanne, de collaborer à certains projets afin de leur permettre de se former en tant que musicien d’orchestre.
La création de l’Ensemble Baroque du Léman répond à un besoin, tant pour l’accompagnement de choeurs que pour l’organisation de concerts instrumentaux.
L’ensemble est formé de musiciens ayant un style distinctif. Celui-ci, associé à l’enthousiasme de son fondateur et directeur artistique Jean Philippe Iracane, mène à des lectures captivantes d’oeuvres magnifiques. Des musiciens de renommée internationale tels que Barthold Kuijken, SigiswaldKuijken, Frédérick Hass ou encore Florence Malgoire collaborent régulièrement avec l’Ensemble Baroque du Léman, tant à travers des concerts de saison que des projets spécifiques. En 2011, ont été nommés chef titulaire, Roberto Gini et chef invité permanent, Barthold Kuijken.