Concert

Concert dirigé par Philippe Bernold

Solistes: Sarah Rumer, Michel Bellavance, José-Daniel Castellon, Matthias Ziegler

Permière de Sunrise, concerto pour flûte à quarts de tons, flûte octobasse et orchestre

Programme:

Carl Philip Emanuel Bach – Concerto in La major – Sarah Rumer
Wa Mozart – Divertimento K. 251
pause
André Jolivet – concerto for flute et orchestre à cordes – José-Daniel Castellon
WA Mozart – Andante and Rondo – Michel Bellavance
Sophie Dufeutrelle – Sunrise, concerto pour flûte à quarts de tons, flûte octobasse et orchestre – Matthias Ziegler

www.philippebernold.fr

Acheter billetAcheter abonnement

Philippe Bernold, direction

Philippe Bernold commence ses études musicales dans sa ville natale (Colmar) en étudiant la flûte, puis la direction d’orchestre sous la conduite de René Matter, disciple de Münch.

Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il obtient un brillant Premier Prix de flûte et est nommé l’année suivante, à l’age de 23 ans, Première Flûte solo de l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon où il restera 12 ans.

En 1987, il obtient le Premier Grand Prix du Concours International Jean-­‐Pierre Rampal. Cette distinction lui permet de démarrer une carrière de soliste en compagnie des artistes et des orchestres les plus réputés: M. Rostropovitch, J.-­‐P. Rampal, M. André, avec l’Orchestre de Paris, l’Orchestre F. Liszt de Budapest, le Hallé de Manchester, Tapiola Sinfonietta, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre symphonique de Tokyo…, sous la direction de S. Bychkov, J. E. Gardiner, L. Maazel, K. Nagano, Sir Y. Menuhin, M. Inoué, T. Koopman, dans des salles de concert comme le Royal Festival Hall de Londres, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Cologne, de Varsovie, le Théatre du Châtelet, le Bunka Kaikan de Tokyo, le Seoul Art Center, la grande salle du conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, ainsi qu’au Festival d’Aix-­‐ en-­‐Provence, Cannes, Radio-­‐France, Evian, Strasbourg, La Roque d’Anthéron, Saoû…

Il revient à la direction d’orchestre en 1994 lorsqu’il fonde, encouragé par son maître John Eliot Gardiner, “Les Virtuoses de l’Opéra de Lyon”. Le succès de cet ensemble de haut niveau est immédiat.
Il est recruté en qualité de chef stagiaire à l’Orchestre de Bretagne où il dirige une vingtaine de concerts durant la saison 1999/2000. Puis il est invité à diriger des ensembles comme le Sinfonia Varsovia à Lisbonne, Bilbao, Valence, Nantes et Varsovie, l’Orchestre de l’Opéra National de Lyon au Festival International de Colmar (où il est chef et soliste), l’Orchestre Philharmonique de Baden-­‐Baden, l’Ensemble Orchestral de Paris (au Théatre des Champs Elysées), le Bucheon Philharmonique (Séoul) à de nombreuses reprises, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Marseille, la Cappella Istropolitana, dont il est le premier chef invité depuis 2003. Il est le partenaire des solistes M. Portal, V. Gens, L. Korcia, R. Capuçon, F. Say, M. Nordmann, S. Nakariakov, C. Tiberghien… Philippe Bernold réalise plusieurs projets avec l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, et entame une série de trois enregistrements avec l’Ensemble Orchestral de Paris pour le label « Nouveaux horizons » dont le premier volume sortira prochainement.

Pour la chaîne Mezzo il dirige le Sinfonia Varsovia et le hautboïste Alexei Ogrintchouk dans un programme Mozart en 2008.

Son premier disque lui vaudra en 1989 le Grand Prix de l’Académie Charles Cros. Depuis, Philippe Bernold a réalisé plus d’une vingtaine d’enregistrements pour Harmonia Mundi, EMI, Lyrinx (en duo avec la regrettée Catherine Collard). Avec le pianiste Alexandre Tharaud, il réalise plusieurs enregistrements couronnés du « Choc » (Monde de la Musique) et du « Diapason d’Or». Son dernier disque avec Ariane Jacob est nommé aux victoires de la musique.

Philippe Bernold est Professeur de flûte au Conservatoire National Supérieur de musique de Lyon, Professeur de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Paris. Pendant plus de dix ans il enseigne à Pâques à Kyoto dans le cadre de l’Académie de musique française, et depuis 15 ans en été à l’Académie internationale d’été de Nice.