Concert (avec Benoît Wery, harpe)

Concert anniversaire, en “avant-première, à l’occasion des 80 ans de Maxence Larrieu

Samedi 4 octobre 2014 • 20:30 • Théâtre de Grand-Champ

Programme

  • Camille St Saëns • Fantaisie
  • Gabriel Fauré • Fantaisie
  • Gabriel Fauré • Les Roses d’Ispahan
  • Maurice Ravel • Habanera
  • Claude Debussy • Syrinx (flûte seule)
  • Claude Debussy • En Bateau
  • Jean-Michel Damase • Sicilienne variée (harpe seule)
  • Benoît WERY • Sonatine pour Flûte et Harpe (création mondiale)

En ouverture

Rainer Boesch, Espaces de Souffle d’ici et d’ailleurs, 24 flûtistes de l’Association Souffle d’ici et d’ailleurs, dirigé par Philippe Ehinger.

Acheter billetAcheter abonnement

Maxence Larrieu, flûte

Maxence Larrieu, né à Marseille le 27 octobre 1934 est un des plus grands représentants de l’École de flûte française. Formé par Joseph Rampal, il appartient à l’École de flûte Rampal, avec Jean-Pierre Rampal et Alain Marion.

Il obtient le premier prix de flûte (1951) avec Gaston Crunelle et celui de musique de chambre (1953) du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il est également premier prix du concours international de Genève et lauréat du concours international de Munich (1956).
De 1954 à 1966, il est flûtiste solo à l’Opéra-Comique de Paris.

Il est ensuite flûte solo dans l’orchestre de l’Opéra de Paris jusqu’en 1978. Il quitte ce poste pour prendre la classe de virtuosité au Conservatoire National de Genève et également au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.
Plusieurs compositeurs ont écrit pour lui :
– Serge Lancen : Concerto et « Monologue » pour flûte seule (1962)
– Marcel Landowski : création à Bordeaux de son « Concerto » avec l’orchestre Jean-François Paillard (1968)
– Jean Rivier : « Voltige » pièce pour flûte solo (1970)
– Marc Carles : pièce pour flûte seule
– Lionel Rogg : suite pour flûte seule (1999)
Maxence Larrieu a joué plusieurs fois en concert la Sonate de Francis Poulenc avec le compositeur. Il a également enregistré à la Grange de Meslay « Aubade » de Francis Poulenc avec Sviatoslav Richter et l’orchestre de chambre Jean-François Paillard.

Quelques concerts d’exception :
– L’intégrale des Concertos de Mozart, avec Clara Haskil/piano et l’Orchestre Lamoureux sous la direction de Igor Markevitch (1960)
– Norma/Bellini avec Maria Callas, Maxence Larieu première flûte de l’orchestre de l’Opéra de Paris sous la direction de Georges Prêtre (mai-juin 1964)
– Un spectacle de ballet, musique de Vivaldi et Albinoni, avec les danseurs de l’Opéra de Paris, au théâtre des Champs-Elysées, organisé par Henri-Jacques Coudert (1975)
– Sequenza I, œuvre pour flûte seule : création d’un ballet sur la scène de l’Opéra de Paris avec les danseurs de l’Opéra de Paris, sous la direction de Luciano Berio (1976)
– Les Concertos Brandebourgeois, à la salle Pleyel/Paris, avec les Solistes de Zagreb et Henryk Szernyng, sous la direction de Antonio Janigro (1980)
Il a joué avec les meilleurs orchestres du monde (I Musici, English Chamber Orchestra, le Zagreb Soloists…) et surtout avec l’orchestre de chambre Jean-François Paillard, avec lequel il a donné plus de cinq cents concerts, et effectué une trentaine d’enregistrements.
Il a enregistré une centaine de disques, notamment avec les orchestres de Prague, Munich, Cologne, Monte Carlo, I Musici, l’Ensemble Instrumental de France, l’Orchestre de la Sarre, la Philharmonie de Turin et a obtenu 15 « Grand Prix du Disque ».
Ses partenaires d’enregistrements et de concerts sont : Arthur Grumiaux, Rafael Puyana, Bruno Canino, Gabriel Tacchino, Suzanna Mildonian, Maurice André, Jean-Pierre Rampal, Lili Laskine…

Il a joué au Lincoln Center avec l’orchestre de chambre de New York, Lili Laskine, Robert Veyron-Lacroix et Maurice André. Il est invité aux festivals d’Osaka, Montréal, Sydney, Aix-en-Provence, Salzburg, Pragues, Bratislava, Rome, Barcelone et Prades.
Depuis 1964, il est convié régulièrement au Japon, en Corée, en Chine, aux USA et dans toute l’Europe pour des master classes (Juilliard School, Yale, Royal Academie de Londres, Milan, Nice…) et des concerts.

Maxence Larrieu a été membre du jury des concours de Kobé, Carl Nielsen, Munich, Prague et Budapest. Il fut président du concours Jean-Pierre Rampal en 2001.

Il est actuellement directeur artistique de la Saison des Concerts à l’Abbaye de San Fruttuoso di Camogli/Ligurie, qui a lieu les mois de juillet et d’août de chaque année, depuis 1993.

Benoît Wery, harpe, compositeur

Médaille d’or du CNR de Lille, puis 1er prix premier nommé à l’unanimité du CNSM de Paris. Donne son 1er récital à l’âge de 11 ans.

Grâce aux conseils de Lily Laskine, Benoît Wery fait ses véritables débuts de concertiste à Helsinki et devient lauréat de la Fondation Y. Menuhin. Il devient ensuite également lauréat de la Fondation G. Cziffra et fait avec le grand pianiste (qui joue en 1ère partie) un concert à l’auditorium F. Liszt de Senlis, ainsi qu’une tournée de récitals en Hongrie dont le Festival de Printemps de Budapest.

Dès lors, il sera invité à se produire aux Festivals de Toulouse, de Nancy, de Lille, d’Aix-en-Provence, au Congrès Mondial de la Harpe… A Paris, il se produira à la Salle Gaveau, au Théâtre du Chatelet, à la Salle Cortot. A l’étranger, une dizaine de pays d’Europe le reçoivent, ainsi que la Turquie, le Brésil, l’Égypte, Hong-Kong. Au Japon, il donne plusieurs tournées dont le Harp Festival of Tokyo (en présence de l’Impératrice Michiko qui saluera sa prestation devant la presse japonaise).

Benoît Wery a obtenu 5 diapasons pour l’enregistrement de son disque consacré à la musique française. Il a enregistré 2 CD flûte et harpe avec M. Larrieu avec qui il a donné le double concerto de Mozart K299 à la salle Gaveau avec l’Orchestre Pasdeloup. Il a également enregistré le concerto pour Harpe de Reinecke avec l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, ainsi que le concerto pour flûte et harpe de Mozart avec l’Orchestre Royal de Wallonie (dir: Philippe Bender). Un CD de musique française pour violon et harpe (avec J-P Wallez) est également paru, ainsi qu’un CD consacré à des mélodies lues et jouées avec l’actrice M-C Barrault.

Dédicataire de plusieurs œuvres (de J-M Damase, J. Castérède, H. de Luze…), il a composé des recueils à l’usage des jeunes harpistes, des études de virtuosité, des œuvres de concert (Sonate, Suite…), 1 concerto pour harpe celtique… Le Concours International de St Petersbourg lui a commandé la composition d’une œuvre spéciale pour Harpe solo, et l’Orchestre d’Etat de Shanghai, un concerto pour harpe.

Dernièrement, Benoît Wery s’est produit en soliste à plusieurs reprises à l’Eglise de La Madeleine de Paris (différents concertos avec l‘Orchestre de Chambre Français, l‘Orchestre de la Police Nationale..) ainsi qu’en Russie (St Petersbourg – Salle de la Philarmonie) et au Japon.